Gâteau blanc de Pâques

Ce gâteau blanc de Pâques est un entremet sans cuisson, crémeux-mousseux, d’une grande fraîcheur et d’une texture aussi aérienne qu’une chantilly, à la robe blanche et pure. C’est un dessert printanier traditionnel dont j’ai découvert la recette dans les fiches cuisine du magazine Avantages il y a … des années ! Je n’ai jamais réussi à la retrouver sur le Web. Je l’ai précieusement conservée, elle est tâchée et fripée tellement elle a été utilisée, il était temps que je la poste sur ce blog 😉 Entre temps je l’ai adaptée pour qu’elle soit sans lactose. Je crois que j’ai trouvé l’équilibre parfait pour que la texture « tienne » tout en étant ultra crémeuse.

Sachez juste que vous devrez préparer ce gâteau blanc de Pâques la veille, ou le matin pour le soir, car il doit avoir le temps de se figer. Là je vous livre vraiment une de mes recettes fétiches. Ca devrait vous plaire 🙂 Et bien sûr, contrairement à ce que son nom indique, vous pouvez le faire quand cela vous plaît, sa fraîcheur est particulièrement appréciée au printemps et en été. Régalez-vous !

 

Niveau : moyen

Préparation : 60 minutes

Cuisson : sans

Repos : 6 heures (minimum) à une nuit

 

Ingrédients pour un gâteau blanc de Pâques de 8 personnes :

  • 150 g de yaourt de brebis
  • 150 g de petit Billy (un fromage de chèvre ultra frais et avec juste 1% de sel)
  • 100 g de crème de soja
  • 500 ml de crème de coco
  • 100 g de sucre glace
  • 2 petits ananas (environ 500 g d’ananas épluché)
  • 5 kiwis (3 pour le gâteau et 2 pour le décor)
  • Une barquette de myrtilles fraîches
  • 5 feuilles de gélatine
  • Quelques copaux de noix de coco pour la décoration (facultatif)
  • 1 citron vert (bio si possible)

Pour réaliser cette recette il vous faudra, dans l’idéal, un cercle à pâtisserie réglé sur 22 cm, ou un moule à manqué démontable de 20 ou 22 cm (avec les bords qui coulissent). Pour monter la crème en chantilly il vous faudra aussi un très grand saladier et un autre un peu plus petit, et un batteur électrique.

En cas d’utilisation d’un moule coulissant, vous aurez aussi besoin de film alimentaire et de papier sulfurisé.

 

Préparation :

Placez dès le départ votre brique de crème de coco au congélateur, ainsi que les fouets de votre batteur électrique.

La préparation du moule d’abord :

Si vous utilisez un cercle à pâtisserie, il vous suffira de le poser sur votre plat de présentation directement, bien centré, réglé sur 22 cm.

En revanche, si vous avez choisi un moule coulissant, il faudra que vous le tapissiez de film plastique en croisant deux grandes bandes, et en le collant bien tout au fond. Comptez 10 ou 15 cm de marge pour le rabat de ces bandes de film alimentaire, que vous laissez dépasser à l’extérieur de votre moule pour le moment.

Posez ensuite votre moule rond sur la feuille de papier sulfurisé et tracez un cercle tout autour pour faire les marques. Puis découpez ce cercle et posez-le au fond de votre moule, par-dessus le film alimentaire. Vous me suivez toujours ? 😉

L’épluchage des fruits :

Si vous avez choisi de vrais ananas frais vous ne le regretterez pas, c’est vraiment meilleur que les conserves, mais j’avoue que parfois les conserves c’est bien pratique ! Dans ce cas, zappez l’étape de l’épluchage et passez à la suivante.

Posez votre ananas allongé sur une planche, comme sur ma photo, et commencez par couper les deux extrémités avec un gros couteau bien aiguisé.

Redressez-le ensuite et coupez son écorce verticalement du haut vers le bas en grandes bandes. Il restera ce qu’on appelle des « yeux », ces petits ronds noirs, ils sont durs il faut les recouper,

Une fois que cette étape est passée, rallongez votre ananas et coupez des tranches d’environ 7 mm, régulières. Il vous reste à ôter le centre de chaque tranche, très dur, avec un emporte-pièce rond (ou avec un couteau mais c’est plus long et moins régulier).

Maintenant vous n’avez plus qu’à couper en deux chaque tranche, et à en disposer 8 debout le long de votre moule, collées aux parois.

Coupez les autres tranches en petits morceaux et laissez-les dégorger dans deux ou trois couches de sopalin. Si vous voulez que ce gâteau blanc de Pâques prenne bien les fruits ne doivent pas rendre de jus.

Epluchez ensuite 3 kiwis, et coupez-les en petits cubes. Séchez-les aussi un peu dans du sopalin.

Passons à la crème à présent :

Versez dans un faitout les yaourts de brebis, la crème de soja, le Petit Billy et mélangez bien.

Faites tremper la gélatine dans un grand bol d’eau froide.

Sortez votre crème de coco du congélateur ainsi que les fouets et versez-la, en réservant 10 cl de côté, dans un saladier de taille moyenne, lui-même placé dans un grand saladier au fond garni de glaçons et d’un peu d’eau. Fouettez 5-6 minutes assez vivement, mais surtout pas sur puissance max, en aérant bien la texture. Au bout d’un moment la crème va prendre du volume, devenir mousseuse, puis assez ferme. A ce moment, saupoudrez le sucre glace au-dessus tout en continuant à tourner. Réservez.

Dans une petite casserole, faites chauffer doucement les 10 cl de crème de coco. Quand la gélatine est bien ramollie, essorez-la dans votre poing et ajoutez-la à la crème de coco réchauffée. Eteignez le feu et remuez bien, la gélatine va fondre complètement.

Mélangez ensuite le contenu de la casserole au mélange yaourt-fromage du premier faitout.

Ajoutez la crème chantilly de coco en soulevant bien le mélange avec la spatule pour ne pas chasser l’air.

Enfin, jetez dans la crème les morceaux d’ananas et de kiwi et mélangez encore avec la spatule en soulevant la crème.

L’assemblage du gâteau :

Transvasez votre préparation dans le moule en la faisant couler doucement sans déplacer les ananas collés au bord. Normalement la crème doit dépasser légèrement le dessus des tranches, c’est normal. Lissez bien le dessus du gâteau.

Ensuite, selon le moule que vous utilisez :

Rabattez le film alimentaire sur la surface, bien tendu, en ne tirant pas sur les bords attention.

Ou couvrez juste d’un film alimentaire votre cercle à pâtisserie, puis placez votre moule au frigo, bien à plat surtout.

Laissez reposer plusieurs heures ou toute la nuit, voire une journée selon votre organisation.

Démoulez et servez :

Pour démouler votre gâteau blanc de Pâques, écartez les parois de votre moule, après avoir passé au préalable la lame d’un couteau le long de la paroi si c’est un cercle à pâtisserie.

Si vous avez utilisé du film alimentaire, ouvrez le film, puis tirez sur le film pour faire coulisser votre gâteau sur un joli plat de présentation. Avec un peu d’aide, glissez une spatule entre le film et le papier sulfurisé et tirez sur le film pour l’enlever. Votre gâteau reposera ainsi sur le papier sulfurisé qui ne sera pas visible.

Enfin, dernière étape, décorez votre gâteau avec des lamelles fines des deux kiwis restants que vous aurez épluchés au préalable. Disposez-les tout autour. Saupoudrez la surface du gâteau de quelques copaux de noix de coco et de zestes de citron vert, en faisant déborder sur le plat autour pour que ce soit plus joli, et ajoutez les myrtilles disséminées un peu partout.

Gâteau blanc de Pâques

Et voilà, votre gâteau blanc de Pâques est prêt à être dégusté !

Savourez bien votre petit effet en l’apportant à table, avec ses tranches d’ananas visibles sur le pourtour, sa blancheur et ses fruits en décoration, il est aussi beau à regarder que bon pour les papilles 😉 Enjoy !

Gâteau blanc de Pâques

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.