Bûche au praliné chocolat de Noël

Bûche au praliné chocolat de Noël

Si vous aimez les saveurs du Paris-Brest, vous allez adorer cette bûche au praliné chocolat de Noël ! Garnie d’une onctueuse crème pralinée, sans lactose, avec un praliné maison c’est encore meilleur, juste un peu croquant sous la dent. Avec une génoise très simple à réaliser, légère et moelleuse, et un décor « bûche » réalisé en ganache au chocolat, c’est une vraie petite bombe gustative !!! Elle demande un peu de temps de préparation, mais elle en vaut vraiment la peine. Je vous conseille de faire votre praliné et votre crème pâtissière la veille, comme ça vous n’aurez plus qu’à les assembler le jour J. Tant qu’à y être, doublez les quantités de praliné et conservez-le au frais, vous en aurez pour une autre occasion. Joyeuses fêtes à tous ! Et n’hésitez pas à liker et commenter cette recette sur ma page Instagram Stel_cuisine 🙂

  • Niveau : moyen
  • Préparation et cuisson : 3 à 4 heures environ, en comptant les temps de pause.
  • Repos : une fois terminée votre bûche peut rester au frais toute une nuit sans problèmes.

Ingrédients pour une bûche au praliné chocolat de Noël de 8 personnes :

Pour la génoise :

  • 5 œufs entiers
  • 110 g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 25 g d’huile végétale (Isio 4 ou autre)
  • 80 g de farine
  • 30 g de maïzena
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • Une pincée de sel

Pour la crème pralinée : (vous pouvez la préparer la veille)

Le praliné maison :

  • 100 g d’amandes entières
  • 100 g de noisettes entières
  • 130 g de sucre semoule
  • 30 g d’eau
  • Vanille en poudre ou 1 sachet de sucre vanillé
  • Une pincée de fleur de sel

(mais si vous êtes pressé.e on en trouve du tout fait dans le commerce, choisissez-le sans huile de palme de préférence)

La crème pâtissière :

  • 250 g de lait de soja, ou de lait Matin Léger de Lactel (avec 0,1% de lactose)
  • Une gousse de vanille fendue et grattée
  • 25 g de sucre semoule
  • 50 g de jaune d’œufs
  • 25 g de maïzena ou de poudre à flan (ou un mix des deux)
  • Une feuille de gélatine alimentaire

Et pour la finalisation de la crème au praliné (après ces deux étapes) :

Bien moins « beurrée » et grasse, et plus généreuse en praliné que dans les recettes « traditionnelles »

Il vous faudra :

  • 250 g de crème pâtissière
  • 75 g de margarine
  • 90 g de praliné maison

Il vous en restera peut-être un peu mais mieux vaut compter large, vous pourrez toujours la terminer sur une pâte sablée ou des macarons ensuite 🙂

Pour la ganache au chocolat :

  • 150 g de chocolat noir (j’adore le chocolat Menier qui fond bien et est très équilibré)
  • 125 g de crème de soja bio
  • Un peu de sucre glace et de praliné maison pour la déco finale

Pas besoin de moule particulier pour réaliser cette bûche, il vous faudra juste la plaque de votre four et une feuille de papier sulfurisé (ou papier cuisson).

Préparation de la bûche :

On commence par le praliné : (50 minutes environ)

Faites d’abord torréfier vos amandes et noisettes pendant 30 minutes à 160 degrés, sur la plaque de votre four garnie d’un papier cuisson. Ca va faire toute la différence. Frottez-les légèrement dans un linge propre ensuite, ça va faire tomber la « peau » des noisettes.

Puis, dans une grande casserole, faites chauffer le sucre, l’eau et la vanille jusqu’à 120°.

Versez ensuite les fruits secs dans la casserole en mélangeant vivement avec une spatule en bois et faites-les caraméliser sur feu moyen-fort (6 ou 7) pendant environ 10 minutes. Ajoutez la fleur de sel.

Au début ça va faire une pellicule blanche sur les fruits secs, mais avec le temps celle-ci va fondre et caraméliser.

Dès que vous voyez que ça « brille », comme sur ma photo, arrêtez le feu. Si le caramel cuit trop, votre praliné aura un goût amer que vous ne pourrez pas rattraper.

A ce moment, étalez le tout sur votre plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez complètement refroidir.
A ce moment, étalez le tout sur votre plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez complètement refroidir.

Ca va embaumer votre cuisine !

Ensuite, concassez le tout en petits morceaux dans le bol d’un mixeur. Puis mixez très finement, en plusieurs fois s’il le faut. Normalement il faut que la matière soit bien huileuse à la fin, mais si vous n’avez pas le mixeur prévu pour vous aurez du mal, perso je préfère que le grain soit moins fin mais croque un peu sous la dent 😉

Conservez le tout ensuite à l’abri de la chaleur, de l’humidité et de la lumière dans une boite hermétique.

Ensuite on passe à la crème pâtissière : (15 minutes)

Dans un bol rempli d’eau froide, faites ramollir la feuille de gélatine.

Versez le lait dans une casserole et faites-le chauffer avec un peu de sucre pour empêcher le lait d’accrocher au fond.

Préparez votre gousse de vanille comme indiqué dans ma recette de la crème anglaise, et jetez les graines et la gousse dans le lait. Laissez-la un peu infuser.

Battez et faites blanchir les jaunes d’œufs avec le reste du sucre dans un saladier. Versez ensuite la maïzena ou la poudre à flan et fouettez encore un peu.

Quand le lait bout, éteignez le feu dessous et retirez la gousse de vanille.

Versez-le ensuite doucement sur le mélange œufs-sucre-maïzena en fouettant vivement. Attention à ne pas verser le lait bouillant trop rapidement sur les jaunes d’œufs sinon ça les ferait cuire.

Reversez l’ensemble dans la casserole et remettez-la sur feu moyen 4 minutes environ en mélangeant avec un fouet sans vous arrêter. N’hésitez pas à bien gratter le fond de la casserole et à mélanger vivement !

Quand la crème devient onctueuse et nappe votre fouet, fouettez encore un peu vivement et arrêtez le feu.

A ce moment, pressez dans votre poing la feuille de gélatine au-dessus du bol d’eau pour l’essorer et ajoutez-la à la crème. Mélangez bien 30 secondes, elle va fondre très vite.

Enfin, versez la crème pâtissière dans un grand plat, comme sur ma photo.
Enfin, versez la crème pâtissière dans un grand plat, comme sur ma photo.

Recouvrez-la avec du film alimentaire « au contact » pour éviter qu’une pellicule ne se forme dessus. Laissez-la bien refroidir au frigo, au moins une heure.

Et maintenant la génoise : (30 minutes environ + 30 minutes de refroidissement)

Préchauffez votre four sur 220°C chaleur tournante.

Dans un premier saladier, séparez les blancs d’oeufs et battez-les en neige avec une pincée de sel. Réservez au frais.

Dans un deuxième saladier, versez les jaunes d’œufs et fouettez-les deux minutes au batteur électrique avec le sucre en poudre et le sucre vanillé pour bien les blanchir. Ajoutez l’huile ensuite.

Saupoudrez avec la farine et la maïzena tamisées tout en mélangeant avec une Maryse (spatule souple) en soulevant la matière, de bas en haut.

Continuez de mélanger jusqu’à ce que la pâte soit parfaitement homogène.

Ensuite, prélevez les blancs d’oeufs avec la Maryse et mélangez-les délicatement à la pâte. Faites-le bien en soulevant aussi le mélange par en-dessous pour ne pas écraser les blancs.

Déroulez une feuille de papier sulfurisé sur la plaque de votre four et ersez dessus votre pâte en formant un rectangle.

Enfournez la plaque pour 10 minutes à 200 degrés, chaleur tournante.
Enfournez la plaque pour 10 minutes à 200 degrés, chaleur tournante.
La génoise est cuite !
La génoise est cuite !

L’astuce à connaître pour ne pas « casser » sa génoise en la roulant :

Pour manipuler facilement la génoise de votre bûche, enroulez-la bien serrée sur elle-même dès la sortie du four AVEC son papier cuisson encore collé en dessous (comme sur ma photo). Ainsi le biscuit prendra sa forme arrondie et la gardera ensuite.

Laissez-la refroidir à température ambiante pendant 30 minutes.
Laissez-la refroidir à température ambiante pendant 30 minutes.

(Surtout pas au frigo, la texture se rétracterait).

Finalisation de la crème au praliné : (15 minutes + 30 minutes de refroidissement)

Dans un grand faitout, ou le bol de votre robot, « crémez » la margarine pour qu’elle ramollisse et fasse « pommade ». (Ou sinon à la fourchette dans une assiette ça fonctionne bien aussi !)

Sortez votre crème pâtissière du frigo et ajoutez-la à la margarine. Fouettez-les vivement pendant quelques instants pour que la matière soit bien lisse.

Pus ajoutez le praliné et continuez de fouetter deux minutes. Je vous conseille un batteur électrique si vous n’avez pas de robot, sinon ça vous fera une belle séance de musculation des bras et des abdos 😉

La crème pralinée est prête !
La crème pralinée est prête !
Versez la crème pralinée dans un plat et filmez-la au contact.
Versez la crème pralinée dans un plat et filmez-la au contact.

Placez-la 30 minutes au frigo pour qu’elle durcisse un peu.

La ganache au chocolat (courage c’est presque fini !) (10 minutes + au frais pour 30 minutes)

C’est très facile ! Faites bouillir votre crème dans une casserole et versez-la sur le chocolat concassé en petits morceaux.

Mélangez doucement avec une spatule, le chocolat va fondre rapidement.
Mélangez doucement avec une spatule, le chocolat va fondre rapidement.

Continuez de mélanger jusqu’à ce que la texture soit bien lisse, puis réservez au frais avec un film par-dessus.

Attention, le chocolat absorbe vite les odeurs du frigo, n’oubliez pas le film alimentaire 😉

Le montage final de votre bûche au praliné chocolat de Noël :

Déroulez votre génoise en décollant très délicatement le papier sulfurisé.

Ensuite, déposez-la sur ce papier et étalez généreusement la crème pralinée bien froide avec une spatule, en lissant bien.

Saupoudrez généreusement de praliné pour ajouter du croquant.
Saupoudrez généreusement de praliné pour ajouter du croquant.
Et roulez la bûche sur elle-même, bien serrée mais sans trop écraser sinon la crème s’échappera !
Et roulez la bûche sur elle-même, bien serrée mais sans trop écraser sinon la crème s’échappera !

Ensuite coupez les deux extrémités avec un couteau à scie bien aiguisé, à 2 cm du bord, pour que ce soit bien net… et bien sûr qui c’est qui va les manger très vite les bords ? 🙂 Là, soit vous la réservez au frais et vous finalisez au moment de la servir (si vous la transportez par exemple), soit vous finissez tout de suite.

Peu avant de servir, sortez votre ganache au chocolat du frigo. Elle doit être souple, si ce n’est pas le cas, vous pouvez la passer au four micro ondes TRES DOUX quelques secondes.

Puis, avec une spatule souple, étalez la ganache tout autour en couche un peu épaisse. C’est mieux si c’est irrégulier, l’effet bûche sera renforcé. Et tracez des lignes irrégulières avec une fourchette dans le sens de la longueur.

Pour terminer, parsemez le dessus de votre bûche de praliné, et tamisez un peu de sucre glace pour faire la neige 🙂

Et voilà ! Votre bûche au praliné chocolat de Noël est prête à être servie, et dévorée :-)
Et voilà ! Votre bûche au praliné chocolat de Noël est prête à être servie, et dévorée 🙂
Bûche au praliné chocolat de Noël
Bûche au praliné chocolat de Noël

Réglez-vous, vous l’avez bien mérité !!!

Cette bûche au praliné chocolat de Noël se déguste bien froide, mais pas glacée.
Cette bûche au praliné chocolat de Noël se déguste bien froide, mais pas glacée.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *